Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Edith Dasnoy & Michel Lechat

006.jpg007.jpgEdith Dasnoy, née à Bruxelles en 1932.

Elle épouse en 1953 Michel Lechat, jeune médecin en charge de la léproserie de Yonda, au Congo Belge.

Quelques souvenirs personnels :

Ma première exposition s'est tenue à Bruxelles en 1953, à la galerie du Cheval de Verre, le long des merveilleux jardins du Mont des Arts, maintenant disparus.

Du Congo, chaque fois que j'achevais un dessin, je l'envoyais à mon père, c'est lui qui a organisé l'exposition. Il m'avait prévenue de la date du vernissage, et, le courrier étant fort lent, j'ai attendu, avec quelle impatience, pendant dix jours la lettre qui me racontait par le menu cet événement.

En 1954, naissance de Marie, et de Laurent en 1956. Durant toute l'année 1957 j'ai réalisé, avec l'aide du père Paul Van Molle, une énorme maquette de la léproserie pour le pavillon de l'Aide Médicale aux Missions, à l'Exposition Universelle de 1958 à Bruxelles.

Derrière chaque maison proprette qui bordaient les avenues, j'ai fidèlement reproduit le fouillis de petites cases en pisé, cuisines, enclos pour les poules, petits champs de manioc et de bananiers, ajoutés là par les malades et leurs familles. Le tout entouré des arbres géants de la forêt.

C'est avec le père Paul également que je fabriquais tous les jouets des enfants.

Michel prépare sa thèse d'agrégation pour l'Université, le thème en est : "Les mutilations lépreuses". Je la tape et la retape sur notre bonne petite machine à écrire Olivetti, et l'illustre de dessins d'os mutilés.

En 1959, l'écrivain anglais Graham Greene est venu s'installer chez nous, à la recherche d'inspiration et de documentation pour son roman "A Burnt-Out Case" (La Saison des Pluies).

Il ne prêtait guère d'attention aux enfants, mais eux par contre s'étaient pris d'affection pour lui, et pendant longtemps un personnage imaginaire appelé Ga-Guinne a été mêlé à leurs jeux.

En 1960, naissance de Sylvie, et nous émigrons aux États-Unis. Michel fait de la recherche dans le laboratoire de lèpre de la Johns Hopkins University à Baltimore, et se spécialise en épidémiologie et Santé Publique. Nous aimons l'Amérique, je fais beaucoup de pastels et j'expose à Chappaqua N.Y., et à Washington D.C.

Deux ans à Mexico, où Michel est épidémiologiste régional de l'O.M.S. pour Cuba et la République Dominicaine.

Revenus en Belgique, nous nous installons à Boitsfort près de Bruxelles. Je fais les illustrations pour les cahiers et les émissions de la Télévision Scolaire à la RTBF. Michel crée le département d'Epidemiologie à l'Université de Louvain, et le Centre des Catastrophes Naturelles, et la surveillance des anomalies congénitales pour la Commission Européenne. Il voyage beaucoup.

Un jour, quelqu'un me demande de dessiner une plante avec sa racine. Me voilà fascinée, et plongée dans le monde végétal, dans les mystères botaniques.

Ma première exposition de plantes s'appelait : "Mauvaises Herbes", et j'avais vraiment peint les pissenlits, les orties et les ronces des talus près de chez moi.

J'ai eu le bonheur de pouvoir dessiner, à la demande de Michel et Nanda d'Ursel, la belle collection de roses sauvages des jardins de Hex, et d'en faire un livre.

En 2005, j'ai retrouvé un paquet de dessins du Congo que je croyais perdu, et, comme un retour à la case départ, je les ai publiés sous le titre "Dessins d'Afrique".

Michel, qui toute sa vie n'a jamais cessé de travailler à l'organisation de la lutte contre la lèpre dans le monde entier, est décédé en février 2014.

C'est à sa mémoire que je dédie ce petit texte et les images qui l'accompagnent.